Κυριακή, 7 Αυγούστου 2016

Dialogue, résolution 2277 vs décret présidentiel, élection

Dialogue, résolution 2277 vs décret présidentiel, élection

          La politique est une science juste, et précise ?… je pense…Voyons voir à qui profite toutes ces caprices politiciens qui se ressemblent aux années révolues de fiançailles entre le mobutisme au pouvoir et l’opposition de l’époque. Les kabilistes ont déjà repris la forme et certaine opposition comme à l’époque danse déjà au rythme. Une année avant les élections la forme kabilie est mise en marche, ah oui avec le décret présidentiel soutenu par de rencontres, bien discrètes et secrètes entre la kabilie et une opposition, dont les dessous et dessus n’ont jamais vue la lumière de media. La majorité de l’opposition ayant appris ces manœuvres, avait fait bloc à cette forme. 8 mois avant les élections, chose voulue par l’opposition chose décrochée, la forme 2277 pour un dialogue qui respecterait le délai constitutionnel dans les processus, précisons qu’une année avant les élections la forme dite de la kabilie n’avait de prêt ni de loin mention sur un respect quelconque de la constitution. Et donc 8 mois avant les élections tout le monde s’est mis d’accord pour pouvoir amorcer un dialogue qui devrait respecter la constitution. Coup de théâtre ou bien la suite logique des faits qui expliquerait l’exactitude de la science… A quelques mois des échéances, la forme dite de la kabilie prend sa forme, car le forme 2277 perdra tout son sens des que les délais prévus dans la constitution seront dépassés. 
          Et c’est le schéma de départ qui resurgira, celui qui ne prévoyait aucun respect de la constitution et celui qui avait un soutien secret et discret d’une opposition qui aujourd’hui est entrain de nous prouver que la politique est une science exacte ! Deux schémas, un, servit par cette opposition et l’autre bloqué par cette dernière. La grande question est celle de savoir le pourquoi ! Comme tout est secret moi je dirais le comment ! Comment on cherche à enterrer le dialogue qui prévoit le respect de la constitution ? Très simple on passe le temps jusqu’au moment ou tout le monde sera conscient du glissement. L’action de demander la libération des prisonniers est si noble aux jeux de nous tous ayant la bonne volonté, mais elle est si précises pour ceux la qui l’utilise. Quand on nous balance une liste de gens à libérer de prison mais tout en sachant que c’est quasi impossible, ce marchandage accouchera quoi ? N’est-ce pas un glissement ? Et donc si ce marchandage était si sérieux, pourquoi on n’y pas ajouté par exemple le fameux imperium tant recherché ? Ou bien pourquoi on n’y a pas ajouté la hausse obligatoire de salaires de tous les agents avant le dialogue? Bref le marchandage ne se fait pas pour le profit du peuple mais de quelques individus ! La démocratie selon nos « archevêques » de l’opposition passerait  et non a travers les instituions mais sera une réalité grâce aux quelques personnes qui en détiendraient le secret ! 

NB : la résolution 2277 qui prévoit le respect de la constitution est combattue par ceux la qui parlent du respect de la constitution et pour que dans 3 mois cette dernière se vide carrément de son contenu avec comme conséquence la mise en valeur de la forme kabilie discuter et planifier a huit clos a Ibiza, Rome, Venise, Bruxelles… dans le noir total !!! Wait and see !

@kaldm

Πέμπτη, 6 Αυγούστου 2015

Découpage et actualité en Rep. Dem. du Congo

          La constitution de la RDC dans son chapitre 1, article 2 prévoit une république à 25 provinces plus la ville de Kinshasa. Votée par referendum depuis  2006, celle-ci est restée lettre morte. Au lieu que petit à petit les services s’organisent pour passer de 11 a 26 province sans problème, rien n’a été fait et d’un coup dans moins d’une année le pouvoir de kin se dit prêt à mettre en œuvre ce découpage. Très bien, coup de chapeau car le respect de la constitution est la celle chose que nous attendrions d’un gouvernement.


          Mais hélas que ce soit disant respect de la constitution cache de choses qui sont à l’encontre même de celle-ci. Tout d’abord le pays n’a aucune infrastructure capable d’aider l’implantation de nouvelles structures qui émaneront du découpage, nous le constatons tous :
 Des assemblées provinciales qui siègent dans des écoles, dont on ignore comment la suite  à la rentrée scolaire, soit les élèves seront privés de leur classe soit ils siégeront ensemble avec les députés provinciaux ;

           On voit de provinces qui n’ont même pas de simple moyen de transport car les routes n’y sont qu’en forme de sentier ; Etc.
Les fonds nécessaires pour créer ces infrastructures ne sont jamais prévus depuis 2006 ! 2015 et puis 2016 sont des années électorales, avec presque 5 échéances sur tous les niveaux, là aussi nous voyons très bien qu’aucun fond n’a été mobilisé depuis 2011 et du coup je me demande à quoi jouons nous au juste ?

            Gouverner c’est prévoir, et donc il y a dans le gouvernement de kin quelqu’un qui pourrait nous expliquer sa prévention par rapport à tout ce qui doit se passer? Qui ?
 Je redis, heureux vous autres qui aurez vos postes tant attendus de ce découpage, mais étant donné que vous n’aurez même pas le courage de reconnaitre votre erreur d’avoir accepté ce glissement économico-politique dans le quel notre pays se trouve, je vous dis que vous aurez à répondre aussi à votre acte…

            Dans cette nébuleuse des élections, par grande surprise on voit des « œuvres » qu’on inaugure à grand pompe ce dernier temps, un avion reçu par tout un comite gouvernemental d’accueil, une journée bureau vide pour une aérogare, toute une équipe gouvernementale qui fait de millier de km juste pour quelque mètres de piste goudronné, bref de petites choses que les maires de lieux respectifs pouvaient bien inaugurer, mais malheureusement sur notre planète Congo on devrait mobiliser toutes les autorités pour ça. Tout nous prouve que personne ne prévoit rien, car si gouverner c’est prévoir, ils comprendraient que le déplacement de tout un gouvernement, de toute la présidence couterait de million en plus aux caisses de l’état. 

Et sachant bien que la plus part de ces "oeuvres" sont soit fiancées par de fond qui ne n'ont rien du gouvernement soit par de dettes baptisées en don à  la congolaise. 


 Ah  Congo ! 

@Kaldm